Contactez-nouscontact Appel direct

Acheter en couple : à quoi faut-il penser?

Saviez-vous qu'un achat immobilier peut avoir de grandes conséquences sur votre famille ? C'est notamment le cas en cas de rupture ou de décès. A quoi faut-il penser quand on achète en couple ? Voici quelques conseils...

Ce ne sont pas des sujets très joyeux à aborder mais il est important d'être informé de toutes les conséquences que peut avoir un achat immobilier pour vous et votre famille.

Vous vivez en couple et vous êtes chacun déjà propriétaire d'un bien immobilier ?  Vous vous demandez s'il serait intéressant d'en vendre un pour en acheter un autre ensemble ? 

Sachez que celui qui vend son bien pour acheter le bien commun investira son capital propre dans un bien qui appartiendra au couple. C'est tout à fait possible mais si vous n'êtes pas mariés ou en cohabitation légale, c'est mieux de rédiger des contrats pour vous garantir une meilleure sécurité en cas de décès, de séparation ou de faillite  de l'activité professionnelle.

Cela vaut aussi si vous êtes une famille recomposée et vous souhaitez acheter une maison à parts égales (50/50). En effet, sans le mariage ou la cohabitation légale, la loi ne considère pas qu'il y a un lien de parenté. Cela signifie qu'en cas de décès, c'est son enfant qui héritera. A sa majorité, il pourra exiger sa part de la maison et aller jusqu'à forcer la vente. Le partenaire survivant n'est donc pas correctement protégé dans cette situation.

Il existe pourtant des solutions. Vous marier ou enregistrer une déclaration de cohabitation légale à la commune vous garantit déjà une protection. Vour pourriez également inclure une clause d'accroissement lors de votre achat immobilier. Grâce à elle, si l'un de vous décède, le survivant sera le seul propriétaire de la maison.

Vous allez effectuer de gros travaux dans l'habitation ?

Pensez à signer une convention de comptes. C'est un petit contrat qui vous sera très utile si vous n'apportez pas le même financement dans la rénovation. De cette façon, en cas de séparation, par exemple, vous pourrez facilement prouver votre investissement.

Dernier conseil avant d'acheter : ayez une idée du budget total qui sera nécessaire pour réaliser votre projet. Vous éviterez les mauvaise surprises. (notaire.be)

Contactez-nous

Introduire une réclamation :

Chez DLV Assurances SRL nous sommes toujours soucieux de la qualité des services que nous délivrons ainsi que de la satisfaction de nos clients.
Si vous avez une réclamation en relation avec la souscription, l’existence ou l’exécution de votre contrat, nous vous invitons à nous écrire :
Rue de Montigny, 78  -  6000 Charleroi  -  T. +32 71 31 30 12  -  F. +32 71 31 30 99  -  info@dlvassurances.be

Cependant si vous estimez que la réponse accordée à votre réclamation n’est pas satisfaisante après épuisement de toutes les voies de recours en interne, vous pouvez, à la condition qu’aucune action contentieuse n’ait été engagée à ce stade, saisir directement le Service Ombudsfin qui a pour mission de favoriser la conciliation des parties afin de parvenir à un accord entre elles en recommandant des solutions aux litiges dont il est saisi.
Ombudsfin  -  Rue Belliard 15-17 bte 8  -  1040 Bruxelles  -  T. +32 25 45 77 70  -  F. +32 25 45 77 79  -  ombudsman@ombudsfin.be

Mentions légales :

SRL DLV Assurances : courtier de crédits Charleroi. Courtier d’assurances Charleroi. Crédit hypothécaire Charleroi. Rachat de crédit hypothécaire.
SRL DLV Assurances  courtier d’assurance et de crédit. Siège rue Montigny, 78 - 6000 Charleroi – Tél. 071313012 Fax. 071313099 info@dlvassurances.be
RPM 0823334119  / FSMA 106948A
Autorité de contrôle : SPF Economie : https://economie.fgov.be/fr
Certification par la : Febelfin Academy : www.febelfin-academy.be

Brocom Feprabel Febelfin

Site internet par Pixiwooh!